Concert Harpe et Chant

Ce mardi matin 12 avril 2022, les Classes de 6ème et de 5ème ont eu la chance et le plaisir d’assister à un concert de harpe et chant ténor de deux étudiants en Master de pédagogie à l’Hemu. Les étudiants ont été attentifs et ont pu participer grâce à l’aide de Mme Bouffard en espagnol en lisant des textes de présentation des différents chants portant sur le thème de l’Amour. Emilie, en classe de 6ème, a pu dévoiler et montrer ses talents de harpiste en jouant deux pièces. Merci pour ce moment de partage avec les Soeurs, les étudiants et la musique. 

A propos de ce projet :

Depuis toujours, les hommes ont cherché à communiquer entre eux afin d’exprimer, sous diverses formes, les besoins et les sentiments qui les animent. C’est ainsi qu’ont été créées les relations humaines,
qui constituent la base de ce que nous appelons la “société moderne”. Lors de cette rencontre, les besoins de chacun entrent facilement en conflit avec ceux des autres, créant un contraste entre
ce que chacun ressent et ce que la société lui impose. C’est pourquoi les gens ont inventé des langages alternatifs, comme la musique, qui tentent de transmettre de manière plus poétique ce que les mots
ordinaires ne peuvent pas toujours exprimer.

Sur le programme :


Comprendo – Daniel Catán
Romance de l’opéra “Il postino”, créé à l’Opéra de Los Angeles, cette pièce voque les sonorités du boléro
romantique et du jazz qui, dans les années 1950, s’est répandu dans toute l’Amérique latine comme l’un des genres musicaux les plus influents de l’époque.


Alfonsina y el mar – Ariel Ramírez
Zamba argentine écrite en hommage à la poétesse –de la même nationalité- Alfonsina Storni, l’une
des plus grandes militantes du mouvement féministe sud-américain, qui s’est suicidée en 1938 à Mar
del Plata en sautant dans la mer et en se noyant.

Deux chansons – Blas Galindo
I. Madre mía
Pièce musicale avec une polymétrie en constante évolution entre 5/8 – 3/8 – 3/4, basée sur un texte en nahuatl du prince aztèque Nezahualcoyotl et cherchant à imiter les rythmes préhispaniques
autochtones du Mexique, racontant le désespoir d’un fils qui annonce à sa mère sa mort imminente
parce qu’il doit partir à la guerre.
II. Arrullo
Berceuse d’un père à sa fille, avec une harmonie qui dépeint la beauté de l’imaginaire des rêves et
des rimes longues et douces

Besos Robados – Jorge Del Moral
Une chanson avec une nette influence du théâtre de cabaret et de la zarzuela
espagnole qui s’est répandue des années 40 aux années 60 dans les grandes
villes du Mexique. Il comporte des couplets passionnés et une mélodie riche
en expressions et en nuances.

Aurélie Baltus, professeure de musique